Partenaires



Rechercher


Accueil > PROJETS EN COURS > ANR-MONOPOL (2012-2015)

Paléo-variabilité de la mousson indienne

Porteur du Projet : Franck Bassinot (LSCE)
Chercheurs de l’Équipe impliqués : C. Colin, S. Duchamp-Alphonse, S. Sépulcre

Le projet MONOPOL vise à étudier les sédiments de la Baie du Bengale, afin de reconstruire la variabilité passée de la mousson indienne et sa sensibilité à différents types de forçages au cours du Quaternaire. Les changements du δ18Osw de l’eau de surface seront reconstruits afin de contraindre les changements de précipitations associés à la mousson indienne et les apports des deux systèmes fluviaux principaux (Ganges-Bramhapoutre et Irrawady) qui se déversent en Baie du Bengale. Les reconstructions paléocéanographiques et paléoclimatiques seront basées sur une approche multi-traceurs, comprenant des traceurs biologiques (ex. études des assemblages des coccolithes et de pollens), sédimentaires et géochimiques (ex. Ti/Al, δ18O, Mg/Ca). Les changements passés d’altération de l’Himalaya en relation avec les variations de la mousson seront établis sur la base de l’analyse de traceurs sédimentaires (argiles, granulométrie laser) et géochimiques (éléments majeurs et traces combinés aux isotopes du Nd, du Sr et du Pb). Cette étude sera basée sur l’exploitation de carottes sédimentaires qui ont été prélevées en 2012 lors de la campagne océanographique MONOPOL, à bord du N/O Marion Dufresne II. L’équipe « paléoclimat et dynamique sédimentaire » se focalisera plus particulièrement sur l’étude de la dynamique de l’érosion de l’Himalaya et du transfert des sédiments à l’océan ainsi que de la distribution des isotopes du Nd dans le golfe du Bengale et de leur évolution dans la passé (impact de l’érosion). Le projet regroupe 6 laboratoires : CEREGE, EPOC, IDES, IPGP, LSCE et MNHN. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une collaboration à l’échelle internationale au sein du programme IGBP/PAGES – IMAGES (International Marine Global Changes Study).